• Actualités

L’ANMSM se mobilise dans le cadre de la crise énergétique

Les Maires des stations de montagne ont rencontré à plusieurs reprises ces dernières semaines les ministres en charge des collectivités en faisant des propositions sur l’énergie 

 

Crise energetique

 

La question énergétique avait été discutée au sein de l’ANMSM dès le mois d’avril à l’occasion de son Conseil d’administration. Un rapide tour de table de l’ensemble des stations adhérentes de l’association avait apporté alors des éléments concrets sur l’étendue des difficultés à venir, dans un contexte financier particulièrement tendu alors que de nombreuses communes supports n’avaient toujours pas reçu les compensations financières promises par l’Etat pour les pertes de recettes enregistrées en 2021.

Dès le mois de juin tous les ministres concernés avaient été saisis par l’association en pointant la spécificité des communes supports de stations de montagne.

A la demande de l’ANMSM, une rencontre a été programmée début septembre avec le cabinet du Ministre de l’Economie qui a permis d’aborder ce sujet. En effet, la situation de la montagne a un caractère unique par la saisonnalité de son tourisme en grande partie hivernal. Cela implique dès lors un profil de consommation de l’électricité compliqué car condensé sur une période où la consommation nationale est au plus haut. La filière montagne est donc très exposée face à l’augmentation des coûts. Suivant la date de renouvellement des contrats, les collectivités ont vu leurs factures augmenter considérablement. Par ailleurs, la grande volatilité des prix du MWh de ces dernières semaines mettaient en difficulté collectivités et entreprises.

Accompagné des Présidents de la commission CIMES Durables Pierre VOLLAIRE et de la commission Aménagement Christophe AUBERT, Jean-Luc BOCH, Président de l’association a rencontré le 6 septembre Caroline CAYEUX, Ministre déléguée chargée des collectivités, et Dominique FAURE, Secrétaire d’Etat chargée de la Ruralité. Le sujet énergie était notamment à l’ordre du jour : crise énergétique mais également développement des énergies renouvelables en stations (solaire, éolien, hydroélectricité), ce thème ayant été retenu pour l’Assemblée générale de l’association à Briançon.

A l’instar d’autres associations d’élus, l’ANMSM avaient demandé avant l’été une décorrélation des prix du gaz et de l’électricité ainsi que l’établissement d’un prix plafond acceptable pour le MWh. Il était en effet indispensable de donner rapidement de la visibilité aux acteurs de la montagne afin de sécuriser la prochaine saison touristique.

De leur côté, les communes supports de stations de montagne ont mis en place à l’automne, à l’image des entreprises, des plans d’économie d’énergie visant à réduire d’environ 10 à 15% la facture énergétique.

 

RTE

Porté par RTE et l’ADEME, EcoWatt est un dispositif qui permet aux Français, entreprises, collectivités et associations d’adopter une consommation d’énergie responsable et de contribuer ainsi à assurer le bon approvisionnement de tous en électricité. Véritable météo de l’électricité, EcoWatt qualifie en temps réel le niveau d’électricité disponible pour alimenter les consommateurs français. A chaque instant, des signaux clairs guident les consommateurs pour adopter les bons gestes afin de limiter la consommation nationale d’électricité.
Un dispositif d’alerte indique les périodes où les Français sont appelés à réduire ou décaler leur consommation d’électricité pour éviter les coupures ou en réduire leur durée. Ainsi, l’ANMSM intervient auprès de ses adhérents dans le déploiement de ces bonnes pratiques en trois temps : valoriser le dispositif Ecowatt, faire connaître et s’inscrire au signal d’alerte, recenser l’ensemble des mesures de sobriété mises en place par les communes supports de stations.