Une montagne plus mobilisée que jamais pour la saison d’hiver

À la suite des annonces des pouvoirs publics de fermeture des remontées mécaniques pour les vacances de Noël, les communes support de stations de montagne ont choisi l’action plutôt que la résignation !

A l’initiative de l’ANMSM, des mobilisations collectives ont eu lieu dans de nombreuses stations dans le respect des gestes barrières. Élus, socio-professionnels, commerçants ainsi que de nombreux amoureux de la montagne se sont rassemblés pour clamer leur attachement au bon déroulement de la saison d’hiver et ce dès le début des vacances de Noël. Ensemble, ils ont montré la diversité et la force du tissu socio-économique qui découle des activités en stations pendant la période hivernale.

Sur le plan institutionnel, Jean-Luc BOCH, Président de l’ANMSM, a rencontré de très nombreux interlocuteurs ministériels. Des rendez-vous ont eu lieu à Matignon et à l’Elysée.

En plus de la mise en œuvre de cet indispensable dialogue, l’ANMSM s’est associé au dépôt d’un référé-liberté devant le Conseil d’État. Si celui-ci a reçu une réponse négative, la montagne se sera montrée unie et mobilisée pour la défense des intérêts spécifiques des communes supports, de leurs acteurs et habitants.

La réunion du 11 décembre avec le Premier ministre a permis d’obtenir du gouvernement des engagements financiers très forts. Des dispositifs économiques spécifiques ont été accordés par le gouvernement et des demandes de compensations pour les pertes de recettes des communes support de stations ont été faites. Par ailleurs le protocole sanitaire national a été validé par le CIC et doit permettre de mettre en place les dispositifs sanitaires adéquats pour accueillir les vacanciers dès le 19 décembre en attendant la réouverture des remontées mécaniques le 7 janvier.

Tout doit désormais être mis en œuvre pour promouvoir pendant les vacances de Noël une montagne capable d’adapter son offre touristique en se renouvelant au-delà des remontées mécaniques.