• Cimes durables

Sondage OpinionWay pour l’ANMSM : les Français et les stations de montagne de demain

Si les enjeux sanitaires et économiques prennent actuellement le pas sur tous les autres, les stations de montagne n’en oublient pas pour autant un sujet crucial pour les années à venir : accompagner les changements climatiques et préserver leur environnement. Quel regard les Français portent-ils sur leurs montagnes ? Hors cadre du contexte de crise traversé, comment envisagent-ils l’avenir de leurs stations ? Quels efforts sont-ils prêts à consentir pour préserver ce patrimoine naturel ? Telles sont les questions auxquelles répond cette enquête inédite, réalisée par OpinionWay pour l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne.

 

DES FRANÇAIS QUI AIMENT LEUR MONTAGNE…

Pour 94% des sondés, les massifs français comptent parmi les plus belles richesses de notre patrimoine. Lorsqu’on leur demande quelles notions ils associent aux vacances à la montagne, « l’air pur » arrive en tête (50%), suivie des « grands espaces, paysages » (49%). 
Par ailleurs, l’idée de calme et de repos est mentionnée par 43% des Français. 19% soulignent qu’il s’agit pour eux d’un « moment de retrouvailles en famille ou entre amis » (35% parmi les 18-24 ans). La montagne est donc perçue comme un lieu propice à la tranquillité mais aussi à la convivialité.

… MAIS EXPRIMENT DES INQUIETUDES QUANT À SA PRESERVATION

92% des Français considèrent que la montagne pourrait être menacée par le changement climatique. Ils appréhendent en premier lieu la fonte des glaciers (76%) et la diminution de l’enneigement (55%). Vient ensuite la disparition de la biodiversité de montagne, particulièrement redoutée par les plus jeunes : ils sont respectivement 42% et 35% à craindre la disparition de la faune et de la flore.

RESPONSABILISER LES USAGERS DE LA MONTAGNE : UNE MAJORITE DE FRANÇAIS VOTENT POUR !

Pour 89% des personnes interrogées, les stations savent évoluer pour s’adapter aux demandes des usagers. Pour autant, celles-ci doivent poursuivent et accroitre leurs efforts avec l’aide de ces derniers. Ainsi, pour 63% des personnes interrogées, les usagers doivent dorénavant participer à cette évolution.

97% des Français s’affirment prêts à réaliser au moins une action pour préserver l’environnement en montagne. Cela commencerait par de bonnes pratiques domestiques : par exemple privilégier un hébergement/une restauration respectueux de l'environnement (89%). Par ailleurs, 83% se déclarent prêts à venir sur place au moyen de véhicules propres (navettes électriques par exemple) en laissant leur véhicule en ville.

Les jeunes se démarquent par leur volontarisme concernant deux efforts suscitant moins l’adhésion générale : ainsi 66% des 25-34 ans accepteraient de payer une taxe supplémentaire en fonction de leur volume de déchets (vs 51% des Français). Par ailleurs, 65% des moins de 35 ans envisageraient de se rendre à la montagne en train plutôt qu’en voiture, et 67% pourraient opter pour le covoiturage.

LES STATIONS CONSIDEREES COMME ENGAGEES POUR L’ENVIRONNEMENT PAR 91% DES FRANÇAIS… MAIS LEURS INITIATIVES RESTENT ENCORE MECONNUES

91% des personnes interrogées estiment que les stations se mobilisent pour l’environnement. Mais concrètement, les actions menées par ces stations restent encore méconnues : sur onze actions déployées par les stations ces dernières années, seuls 12% des Français ont entendu parler de chacune d’entre elles. 

Pour 61% des sondés, l’action la plus utile concerne la récupération de l'eau de pluie. Au deuxième rang des actions jugées utiles figure le développement des énergies renouvelables dans les stations (45%). 

Parmi les initiatives les plus connues, on compte les opérations de ramassage des déchets en montagne, dont 56% des Français ont entendu parler, ou encore le développement des énergies renouvelables dans les stations (51% de notoriété). En revanche, les actions liées à la mobilité douce semblent plus confidentielles : seuls 42% ont entendu parler du développement d'un réseau de transports en commun pour limiter l'usage de la voiture, et 33% de la formation des conducteurs d'engins (chasse-neige, dameuses...) à l'éco-conduite. 

Globalement, les Français reconnaissent le rôle essentiel des stations de montagne, 61% estimant qu’elles parviennent à concilier économie et environnement.

Selon Jean-Luc BOCH, Président de l’ANMSM, « les résultats de cette enquête montrent que la population française dans son ensemble, et pas seulement les usagers de la montagne, se montre prête à agir fortement pour préserver cet environnement exceptionnel qu’est la montagne. Les communes support de stations doivent disposer de moyens supplémentaires, notamment dans le cadre du futur Plan montagne du gouvernement, pour accompagner les changements en cours. L’enquête fait ressortir un fort engagement des jeunes, ce qui est très encourageant pour soutenir la pérennité de notre action à long terme. »

 

METHODOLOGIE
L’étude « Les Français et l’avenir des stations de montagne » a été réalisée par OpinionWay pour l’ANMSM auprès d’un échantillon de 1 357 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Au sein de cet échantillon, 417 personnes se rendent à la montagne l’hiver et 498 l’été, au moins une fois tous les trois ans. Les interviews ont été conduites par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées les 21 et 22 octobre 2020. 

Lire l'enquête complète : Les Français et les stations de montagne de demainSondage OpinionWay pour l’ANMSM